ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 28 février 2016

Israël refuse l'impunité pour les tueurs de civils Juifs



ISRAËL REFUSE L'IMPUNITÉ POUR LES TUEURS DE CIVILS JUIFS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            
Omar Nayef et sa femme

          Les medias bulgares ont rapporté qu’Omar Nayef Zayed, palestinien reconnu coupable du meurtre en 1986 de l’étudiant israélien de yeshiva, Eliyahu Amadi,  avait été retrouvé mort au consulat de l’Autorité palestinienne à Sofia. Les enquêteurs soupçonnent un assassinat. 
          Omar Nayef Zayed était réfugié en Bulgarie depuis 1994. Né à Djénine en Cisjordanie,  il avait été arrêté à Jérusalem en 1986, jugé puis  condamné à la perpétuité. En 1990, il avait entamé une grève de la faim qui avait nécessité un traitement dans un hôpital de Bethléem d’où il s’était échappé. Après un long périple au Moyen-Orient, il s’était installé en Bulgarie en 1994 où il se maria et eut trois enfants.


samedi 27 février 2016

Le défi des élections du 26 février en Iran



LE DÉFI DES ÉLECTIONS DU 26 FÉVRIER EN IRAN
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
            
Majles

          Les élections législatives du 26 Février 2016 ont pour but d’élire les 290 membres de l’Assemblée consultative islamique, le Parlement iranien (Majles),  qui resteront en fonction jusqu’au 3 mai 2020. L’un des sièges est automatiquement réservé à un Juif. Pour la première fois, ces élections permettront aussi de désigner simultanément les membres de l’Assemblée des Experts composée de 86 membres religieux élus pour 8 ans. 


RADIOTAF : Echanges croisés du 25 février



RADIOTAF depuis Tel-Aviv

ÉCHANGES CROISÉS DU 25 FÉVRIER 2016



Avec la participation de 


Arie AVIDOR, ancien Ambassadeur et


Yigal PALMOR, directeur de la communication de l’Agence Juive

Cinq sujets ont été traités au cours de cette émission

Le maire de Londres Boris Johnson et Cameron


1/ L’accord qui évite le Brexit, la sortie de la Grande-Bretagne de l’Europe. Les principaux points de l’accord conclu entre le premier ministre britannique Cameron et les Européens. Cameron a trouvé face à lui un grand opposant : le maire de Londres 
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission


vendredi 26 février 2016

Feu sur Hollande et Valls par Gérard AKOUN



FEU SUR HOLLANDE ET VALLS

Par Gérard AKOUN

            

          Le journal le Monde a publié dans son édition datée du 25 février 2016, une tribune qui est un véritable réquisitoire contre la politique menée par François Hollande et Manuel Valls. Elle est signée de Martine Aubry, d’un certain nombre de ses proches au sein du parti socialiste, d’écologistes, dont Dany Cohn-Bendit, et d’intellectuels signataires de la pétition pour des primaires à gauche. Autant dire, tout de suite,  qu’aucun d’entre eux n’est un ami de François Hollande et encore moins de Manuel Valls.

Et si le Hamas devenait un partenaire ?




ET SI LE HAMAS DEVENAIT UN PARTENAIRE ?

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Netanyahou, Peres, Yaalon, Gantz
        
          Lorsque deux généraux israéliens prestigieux donnent leur avis sur Gaza, le gouvernement les écoute. Après avoir atteint les sommets dans Tsahal, ils ont l’expérience des armes, du terrain et des combats et nul ne peut les accuser de mollesse, encore moins de compromission politique. Le contact avec l’ennemi les a rendus plus pragmatiques et plus conscients des réalités. Il est vrai que le jeu permanent avec la mort rend les militaires moins enclins à l’affrontement, voire à la guerre. Les Israéliens sont très respectueux de leurs soldats à qui ils font une confiance sans limite parce qu’ils savent qu’ils détiennent leur avenir sécuritaire entre les mains. Donc leur avis compte.

mercredi 24 février 2016

Travailleurs palestiniens messagers de paix



TRAVAILLEURS PALESTINIENS MESSAGERS DE PAIX
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
            
Bus d'ouvriers palestiniens

          Les attentats presque quotidiens ne découragent pas les autorités sécuritaires israéliennes qui misent sur l’encouragement économique plutôt que sur la répression pour endiguer le flot de terreur qui envahit Jérusalem et les territoires. Chez les Palestiniens, le chômage et les chiffres de la pauvreté sont très troublants et les perspectives économiques sont inquiétantes. Or Israël estime nécessaire à présent de calmer la grogne des Palestiniens qui ne voient pas s’arranger leur situation économique afin d'éviter qu'ils basculent en majorité vers le terrorisme et à terme vers une nouvelle Intifada. La situation est grave en Cisjordanie car le Bureau central palestinien des statistiques y évalue le taux de chômage à 26.9% contre 43,9% à Gaza et 5,1% en Israël.


Moi-aussi, je veux un trump par Jean SMIA



MOI-AUSSI, JE VEUX UN TRUMP !!

Le billet d'humeur de Jean SMIA

            


          Non pas que j’adhère aux élégants raffinements de ses théories politiques, mais un peu de langage clair dans un concert de nébuleuses litotes est tellement rafraîchissant. C'est un Coluche qui débattrait avec un Fillon ou un Rocard : Une gouaille pragmatique populaire et drôle en face d'une fermeture idéologique bornée et triste.

lundi 22 février 2016

Un sujet qui fâche : le TAFTA par Marianne ARNAUD



UN SUJET QUI FÂCHE : LE TAFTA

Par Marianne ARNAUD

            
Manuel Barroso et Herman Von Rompuy


          Aujourd'hui, les Européens, par la voix de leurs journalistes, n'ont qu'une question : Brexit or not Brexit ? Cependant, dans la coulisse, se prépare depuis trois ans et dans le plus grand secret, un traité transatlantique voulu par Barack Obama et soutenu par José Manuel Barroso et Herman Von Rompuy.

dimanche 21 février 2016

Rivalités entre pouvoirs politique et militaire



RIVALITÉS ENTRE POUVOIRS POLITIQUE ET MILITAIRE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps




En ces temps d’incertitude et de tension liés au nucléaire iranien, l’attitude du pouvoir politique face au pouvoir militaire fait débat en Israël. Il pose le problème de la politisation de l’armée qui est une nouvelle donnée en Israël. Dans tous les pays démocratiques, les questions de défense appartiennent au pouvoir politique qui régit l’influence de l’armée. L’armée ne s’immisce pas dans la politique à condition que le gouvernement lui laisse la conduite des affaires militaires tout en la contrôlant par le vote du budget de la défense.

samedi 20 février 2016

Pour Israël, le danger vient du nord



POUR ISRAËL LE DANGER VIENT DU NORD

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

           
Des civils syriens fuient Alep

          Israël sait que l’accord humanitaire signé entre la Russie et les États-Unis sur la Syrie est insuffisant pour consolider la paix dans la région qui est devenu un baril de poudre dont les mèches sont tenues par différents belligérants ennemis. Le désordre en Syrie et le conflit turco-kurde qui s’envenime risquent de déborder jusqu’aux frontières israéliennes avec une implication de plus en plus évidente de Vladimir Poutine. Les Russes, qui ont choisi les méthodes brutales déjà expérimentées en Tchétchénie, frappent sur tout ce qui bouge en Syrie. Leur stratégie consiste à vider le pays de sa population civile quitte à être accusés de procéder à un massacre ethnique. La survie du régime de Bachar Al-Assad exige des méthodes radicales qui doivent servir d’exemples.

Un chemin parsemé d'embûches par Gérard AKOUN


                               

UN CHEMIN PARSEMÉ D’EMBÛCHES

Par Gérard AKOUN

            

          Mardi 16 février, après avoir été auditionné pendant près de douze heures,  Nicolas Sarkozy a été mis en examen : «pour financement illégal de campagne électorale, pour avoir en qualité de candidat dépasser le plafond  légal des  dépenses électorales». Par ailleurs, il a été placé sous le statut de témoin assisté pour les chefs d’usage de faux, escroquerie, et abus de confiance liés directement à la mise en place du système de fausses factures de Bygmalion.


jeudi 18 février 2016

Les intellectuels envahissent trop les medias


LES INTELLECTUELS ENVAHISSENT TROP LES MEDIAS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

         
L'article a été publié dans Times of Israël

http://frblogs.timesofisrael.com/les-intellectuels-envahissent-trop-les-medias/

Emile Zola

          L’interférence des intellectuels avec la politique n’est pas un fait nouveau. Ils se bornaient jusqu'alors à apposer leurs signatures au bas de pétitions et de manifestes et désertaient les studios de télévision. Ils semblent avoir abandonné leur stylo pour les plateaux de télévision. Encore faudrait-il qu’on définisse la notion d’intellectuel qui a pris son essor en France avec l’affaire Dreyfus, en 1898. Cette affaire avait réactualisé l’expression en raison des nouveaux moyens d’expression qui avaient vu le jour à l’époque avec les manifestes collectifs, les ligues de militants et les medias modernes. Était alors qualifiée d’intellectuelle toute personne qui s’adonnait aux activités de l’esprit, incluant de fait les arts, les sciences, la littérature et la philosophie.


Radio Kol Israël : La conférence de Munich sur la Syrie



RADIO KOL ISRAEL

La conférence de Munich sur la Syrie
L'impuissance des Occidentaux


Jacques BENILLOUCHE

Au micro de

Annie GABBAI

           
John Kerry à Munich
          Le ton est monté entre dirigeants russes et occidentaux, samedi 13 février à la conférence sur la sécurité de Munich, à propos de la Syrie, de l’Ukraine et de la crise migratoire, au cours d’échanges dont la dureté fait douter des chances de réussite de l’accord conclu vendredi dans la même ville, en vue d’une trêve temporaire en Syrie.


Cliquer sur la suite pour écouter l’émission

La politique du même par Paul DUMOUCHEL



LA POLITIQUE DU MÊME

Par Paul Dumouchel [*]

            
Paul Dumouchel
          Le plus étonnant dans la réaction française et internationale aux attentats du 13 novembre, c'est l'unanimité. Non pas de la condamnation, mais de la réponse politique, comme s'il s'agissait d'un réflexe impossible à freiner ou à remettre en cause. L'urgence imposait de renforcer la sécurité et de fermer les frontières, mais le moment passé que fallait-il faire ? On aurait pu penser que la tragédie, par son ampleur et le fait qu'elle ait eu lieu au cœur de la capitale d'un État de droit, policé et stable, allait amener chacun à s'interroger. Non!

lundi 15 février 2016

Israël face à la Syrie, centre de gravité du Moyen-Orient



ISRAËL FACE À LA SYRIE, CENTRE DE GRAVITÉ DU MOYEN-ORIENT

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
        
Munich 2016

          A Munich, la Syrie est devenue le centre de gravité du Moyen-Orient. Les Occidentaux ne pensent pas à une solution politique immédiate mais cette première étape d’une trêve, avec acheminement d’une aide humanitaire, inspire l’optimisme. Même s’il existe un mince espoir, les Occidentaux veulent croire à une conférence internationale qui puisse transformer le compromis de Munich en un véritable cessez-le-feu.

Le choc des décolonisations par Jean CORCOS



LE CHOC DES DÉCOLONISATIONS

Par Jean CORCOS

            

          Le 31 janvier dernier, je recevais Pierre Vermeren. Historien, arabisant, professeur d'Histoire contemporaine à l’Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, il a déjà consacré plusieurs ouvrages au Maghreb et en particulier au Maroc.  Nous avons parlé de son dernier livre, «Le choc des décolonisations - De la Guerre d'Algérie aux Printemps arabes». C'est un ouvrage impressionnant de 330 pages, dont l'ambition dépasse celle de ses livres précédents dans la mesure où il parle de toutes les anciennes colonies françaises, et pas seulement de l'Afrique du Nord. Sa perspective historique évoque largement le statut de ces pays à l'époque coloniale, et rappelle aussi les conditions, par endroit tragiques, de la décolonisation.

dimanche 14 février 2016

RADIOTAF : Echanges croisés du 11 février




Échanges croisés du 11 févier 2016

Avec Arié Avidor, ancien ambassadeur




1/ La tribune publiée par le Monde par une dizaine d’anciens ambassadeurs français

2/ So french, so good : la semaine de la gastronomie française en Israël. La gastronomie comme «outil»  diplomatique.

3/ Les travaillistes et le risque d’éclatement du parti


Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

Clôturer Israël par Gérard AKOUN


CLÔTURER  ISRAËL

Par Gérard AKOUN


            
          Benyamin Netanyahou  s’est rendu, sur la frontière israélo jordanienne,  mardi dernier, pour s’assurer de la bonne marche des travaux qui permettront dans quelques mois, d’achever la construction de  la  clôture de sécurité, qui doit séparer les deux pays. Il était accompagné, ce qui est assez rare pour une visite de ce genre, du chef d’État-major de Tsahal, Gadi Einzecot. La participation de ce dernier  à ce déplacement avait surpris certains observateurs.


mercredi 10 février 2016

Le Quai d'Orsay persiste et signe



LE QUAI D’ORSAY PERSISTE ET SIGNE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            

          La tribune du Monde, signée par un collectif d’ambassadeurs, symbolise le retour aux relents anti-israéliens du Quai d’Orsay et ne reflète pas simplement une opinion parmi tant d’autres. Le «la» avait été donné par le ministre Laurent Fabius qui a voulu exister parce qu’il n’avait pas réussi à imprimer sa marque dans le processus de paix israélo-arabe d’où John Kerry l’avait écarté. Il semble qu’il ait envoyé à la rescousse ses obligés car sa démarche a été écartée d’un revers de main par les Américains.

Les travaillistes en panne d'idées innovantes



LES TRAVAILLISTES EN PANNE D’IDÉES INNOVANTES

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          Le parti travailliste n’a rien trouvé de mieux que de faire appel à un vieux cheval de retour pour muscler son écurie. Amir Peretz, l’ancien syndicaliste, l’ancien secrétaire général du parti, l’ancien ministre de la défense qui a imposé le dôme de fer, revient au parti après lui avoir fait des infidélités en rejoignant le parti Hatnoua de Tsipi Livni. Ce n’est certainement pas avec ce genre d’apport que le parti travailliste pourra se présenter comme une nouvelle force politique d’alternance. Il ne peut à la rigueur que servir de force d’appoint pour un nouveau gouvernement Netanyahou.